Etude
Digital Trust Index 2017

Etude

Digital Trust Index 2017

Baromètre annuel de Jin, avec Opinion Way et Plugr, de la confiance dans les grands usages du média digital

Faut-il avoir peur des fake news ?

L’édition 2017 du Digital Trust Index (DTI) étudie la confiance des internautes dans les grandes familles d’usages numériques, en France, en Grande-Bretagne et en Allemagne.

Parmi les usages suivis depuis l’édition 2016 : s’informer sur l’actualité, se renseigner sur sa santé, acheter en ligne, rencontrer des personnes en ligne (…). Sur un panel représentatif des internautes français, allemands et anglais, réalisé par notre partenaire Opinion Way, et avec l’apport qualitatif d’une étude des verbatims avec l’outil Plugr, le DTI 2017 nous enseigne que la confiance générale progresse. Sur toutes les familles d’usage, notamment la santé, les internautes affirment une confiance croissante dans le média digital.

 

Une catégorie d’usage cependant perd sa dynamique. S’informer en ligne voit la progression de la confiance se réduire depuis 2016. On distinguera, dans les trois pays concernés, le même phénomène : les marques média digitales établies (Die Welt, Le Monde, Le Figaro, la BBC), bénéficient en moyenne d’un fort taux de confiance des internautes (environ 65%), qui les utilisent pour confirmer l’information. En revanche, les réseaux sociaux, une source pourtant importante d’information, sont considérés comme très peu fiables (entre 30 et 40% de taux de confiance).

 

Dans sa conclusion, le DTI revient cette année sur le phénomène des Fake News. Au cœur du débat lors des élections américaines ou européennes, certains ont pu s’interroger sur la nécessité d’une régulation. Nous reviendrons dans cette étude sur l’origine des Fake News, les conditions qui favorisent leur propagation, pour conclure qu’il faut se garder de toute régulation hâtive. D’une part le remède serait pire que le mal. Ainsi, The Washington Post titrait en début d’année, « Faire taire les fake news pourrait nous rapprocher d’une version contemporaine de 1984″ et de son Ministère de la Vérité. D’autre part, les observations issues du DTI nous indiquent que les réseaux sociaux sont jugés peu crédibles en matière d’information d’actualité et ne font pas autorité.

NOS
MISSIONS

S'inscrire à la newsletter

Nous
contacter

contact@jin.fr 13 rue d'uzès, 75002 Paris +33 (0)1 84 16 15 75